L’archipel du bassin
2013, matériaux divers, dimensions variables (bassin de 100 m x 20 m).

Le bassin de Lalinde représente une pause dans le canal, une parenthèse dans laquelle les éléments environnants se retrouvent associés et confrontés par leur reflet dans l’eau. Ce lieu permet ainsi à l’image d’un banc, d’une parabole, d’un arbre et d’une cheminée de dialoguer, étant à la fois simulacre et imitation.

L’archipel du bassin est une installation composée de six sculptures qui prennent comme point de départ certaines formes réfléchies dans l’eau.
Oscillant entre des vestiges à la dérive et des micro - architectures ces volumes constituent un archipel, avec sa propre échelle de représentation.


Vues de l'installation à Lalinde, biennale Éphémères, commissariat Les Rives de l’art